Archives de Tag: énergie

Vent solaire

Grow, un lierre solaire qui combien l'énergie du soleil et du vent.

Grow, un lierre solaire qui combien l'énergie du soleil et du vent.

SMIT (Sustainably minded interactive technology) est une jeune société New-Yorkaise qui met au point Grow, un système « unbelievable » de production d’électricité combinant le solaire et l’éolien. Grow a la forme d’un lierre et utilise à la fois l’énergie du vent et les rayons du soleil pour produire de l’électricité.

La chaleur du soleil est captée grâce à des cellules photovoltaïques et génère ensuite de l’énergie grâce à des générateurs piézoélectriques. Tout ceci est un peu technique, évidemment, mais il semble que le principe fonctionne. Reste à connaître le niveau de rendement de Grow et sans doute d’améliorer la tenue mécanique d’un produit qui risque fort d’être fragile… Mais l’idée est belle, souhaitons-lui… bon vent.

Ses concepteurs visent une commercialisation fin 2008, début 2009, aux Etats-Unis.

Kiteboat

Voici une innovation qui devrait relancer la marine à voile : le cerf-volant de traction marine. Expérimenté par la société Hambourgeoise SkySails GmbH & Co. KG, un système de voile géante équipant un cargo de la Beluga Shipping de Brême, permet de contribuer de façon substantielle à la propulsion (traction devrais-je dire) du navire.

Une expérimentation grandeur nature a été réalisée du 31 janvier au 14 mars 2008 entre la Norvège, le Vénézuela et les Etats Unis (histoire sans doute de narguer les pays producteurs de pétrole), sur une distance de 12000 miles. Résultat : une économie potentielle de 2,5 t de fuel par journée de navigation pour un cargo transportant 8000 t de marchandises équipé d’une voile de 160 m2, soit environ 20% d’économie.

Voile pour cargo

Au passage, on peut noter que les allemands, après avoir investi en masse le marché de l’énergie photovoltaïque et de l’énergie éolienne, risquent fort de développer la meilleure éco-industrie de la planète. Malins nos amis teutons !

Si cette invention devrait apporter au transport maritime une allure un peu plus fun (ce dont elle n’a cure du reste), il n’est pas sûr, vous en conviendrez, que le principe soit transposable au transport routier. Evidemment, réduire votre consommation d’essence de 20% vous irait bien, mais franchement, vous vous voyez avec un cerf-volant accroché à la calandre de votre Xsara ?